1. Haberler
  2. Belcika
  3. Başkan Emir Kır’dan sonra şimdi karalama sırası onlara geldi!?

Başkan Emir Kır’dan sonra şimdi karalama sırası onlara geldi!?

featured
service
Paylaş

Bu Yazıyı Paylaş

veya linki kopyala

Belçika’nın başkenti Brüksel’de Fransızca yayın yapan La Capitale Gazetesi, Türkiye’nin Suriye’ye yönelik gerçekleştirdiği, Barış Pınarı ve diğer askeri operasyonlara destek açıklamaları veren Brüksel Bölge milletvekilleri Hasan Koyuncu ,Şevket Temiz ve İbrahim Dönmez’i de Başkan Emir Kır’dan sonra hedefe koydu ve disipline sevk edilmeleri gerektiğini yazdı..
Brüksel bölge Parlamentosu’nun Türk kökenli milletvekilleri Hasan Koyuncu, Şevket Temiz ve İbrahim Dönmez,” Türkiye’ye bağlılıkları yanında,Türkiye’nin gerçekleştirdiği Barış Pınarı ” ve diğer askeri operasyonları desteklemekle suçlanıyor ve  bazı adreslerin haberleri, facebook bilgileri paylaşılıyor..
Haberde Başkan Emir Kır’a da yüklenilerek, Türkiye’yi ziyaret eden Belçika delegasyonundaki siyasilerin HDP’ ziyareti de konu ediliyor..
İŞTE LA CAPİTALE’DE YER ALAN HABER

Susskind:«Koyuncu, Temiz et Dönmez devraient aussi s’expliquer»

L’affaire Emir Kir continue de faire parler d’elle. Les pro-Kir estiment qu’il y a deux poids deux mesure. Des parlementaires bruxellois d’origine turque ne seraient pas mis en cause. Ils ont pourtant exprimé selon eux « leur allégeance » au pouvoir en Turquie de façon flagrante.
Emir Kir, le bourgmestre de Saint-Josse, sera convoqué ce lundi par la commission de vigilance du PS pour avoir rencontré le 5 décembre dernier deux membres du MHP, un parti turc d’extrême droite. Les pro-Kir mettent en avant un deux poids deux mesures dans cette affaire, écrivent nos confrères de l’Echo. Certains parlementaires d’origine turque ne seraient pas mis en cause alors qu’ils ont à plusieurs reprises exprimé « leur allégeance au pouvoir en Turquie ».

Hasan Koyuncu et Sevket Temiz sont sur des photos de la manifestation du 19 novembre 2016 en soutien au président turc Erdogan, peut-on observer sur le site Info Turk. Ibrahim Dönmez et Sevket Temiz avaient aussi soutenu publiquement sur Facebook l’Opération « Source de Paix », une offensive militaire turque en Syrie qui était condamnée par le PS.

İbrahim Dönmez
« L’opération militaire Source de Paix a été lancée pour éradiquer la menace terroriste en Syrie. (…) Malgré les nombreux avantages que cette opération présente en termes de sécurité et stabilité régionale, elle suscite également des inquiétudes vis-à-vis des innocents », écrit Ibrahim Dönmez.


Şevket Temiz
Une autre publication interpelle également. Ömer Zararsiz, président de la Fédération turque de Belgique qui représente le MHP en Belgique, remercie Sevket Temiz et Hasan Koyunc : « Nous avons eu deux députés d’origine turque qui méritent particulièrement une réelle appréciation et remerciement. »

HDP Ziyaret

On notera également qu’en mars 2015 lors d’une visite de parlementaires belges en Turquie, les députés Hasan Koyuncu et Sevket Temiz avaient refusé de rencontrer les membres de l’opposition kurde (HDP) à Erdogan, contrairement à Emir Kir et d’autres députés bruxellois comme Ahmed El Khannouss (cdH).
Ça finira par arriver »
Simone Susskind (PS), ancienne députée au parlement bruxellois, s’était exprimée dans les colonnes du Vif la semaine passée. Elle y avait confié vouloir que Emir Kir quitte le Parti socialiste. La Capitale l’a contactée concernant les trois députés qui ne sont mis pas en cause malgré leur allégeance « au pouvoir d’Ankara ». « Je les ai côtoyés au parlement bruxellois pendant 5 ans. Ils ne s’expriment pas publiquement, ils évitent d’en parler. Je les ai titillés pendant cette période », raconte-t-elle.

L’ex-députée pense que ces trois députés d’origine turque finiront un jour par devoir s’expliquer devant la commission de vigilance du PS à l’instar du bourgmestre tennoodois. « Je pense que ça finira par arriver. Sevket Temiz a publié en turc son soutien pour une offensive dans le nord de l’Iraq. On ne le voit pas nécessairement mais il est clair que c’est un soutien réel. Il est discret mais il est là. Ce n’est jamais dit publiquement du côté du PS », estime Simone Susskind.

Emir Kir a reçu deux membres du parti MHP
Le 5 décembre dernier, Emir Kir, le bourgmestre de Saint-Josse, a reçu à la maison communale une délégation de six maires turcs. Parmi eux, deux membres du MHP, parti d’extrême droite réputé proche des Loups Gris, une organisation armée ultranationaliste turque. Depuis lors, la polémique ne diminue pas.
La commission de vigilance du PS pourrait lui infliger un blâme voire même l’exclure du parti. Le MHP est qualifié de parti d’extrême droite. Mazyar Khoojinian, spécialiste de la communauté turque de Belgique et docteur en histoire à l’ULB, nous expliquait pourquoi : « Le Parti d’Action nationaliste (MHP) se caractérise par un culte du chef, entretenu par une organisation où l’évolution dans la hiérarchie du parti se réalise par cooptation et non par élection. »

0
mutlu
Mutlu
0
_zg_n
Üzgün
0
sinirli
Sinirli
0
_a_rm_
Şaşırmış
0
vir_sl_
Virüslü
Başkan Emir Kır’dan sonra şimdi karalama sırası onlara geldi!?